Sakura Taisen est (principalement) une série de jeux qui, je ne sais pas pourquoi, m’attire. Est-ce parce que c’est a la fois un jeu de drague et un jeu de stratégie ? Parce que les dessins sont superbes ? Parce que la musique est tout simplement géniale ? …

Bref, j’adore cette série. Du coup, après avoir fait un petit article contenant une partie des différents opening des jeux, j’ai eu envie de faire un “petit” dossier exhaustif sur cette série… Et le voici ^^

MàJ 20/06/2013 : Ajout des jeux restants.

So Enjoy !!!

La Franchise

Alors,… Sakura Taisen… Par où commencer tellement il y’a de choses à dire sur cette franchise ?

Création

Tout d’abord, qu’est-ce que Sakura Taisen (ou Sakura Wars/Les guerres de Sakura) ? Il s’agit d’une franchise crée par Ouji Hiroi en 1996 (sortie du premier jeu vidéo de la franchise) et développé par Sega et Red Company/Red Entertainment. Le succès fut rapidement au rendez-vous et, de ce fait, elle fut utilisé dans de nombreux médias : Jeux vidéos, mangas, animes, comédies musicales, merchandising, etc…

Avec la sortie de Sakura Taisen IV, en 2002, fut annoncé un nouveau projet : Sakura Taisen World, qui prévoyait la (re)création de 8 jeux et, potentiellement, une exportation de la franchise en dehors du Japon. Malheureusement, seul 5 de ces jeux furent crées (les autres ayant disparu des calendriers) : Sakura Taisen Atsuki chishio (un remake du premier avec des graphismes amélioré, un moteur de combat issu de ST III/IV et un nouveau chapitre), Sakura Taisen 3 sur PS2, Sakura Taisen V, Sakura Taisen Monogatari – Mysterious Paris et Sakura Taisen V Episode 0.

Univers

L’univers de Sakura Taisen se passe dans les années 1920 mais dans une réalité alternative où la technologie s’est considérablement développé autour de l’utilisation de la vapeur d’eau (univers dit steampunk).

On suit principalement l’évolution d’une force opérationnelle secrète, composé uniquement de femmes et appelée Force Impériale d’Assaut – Division Fleur (Teikoku Kagekidan – Hanagumi) luttant pour protéger la ville de Tōkyō des assauts de divers démons. Elle utilise pour cela des armures mobiles, appelées Kōbu, propulsées grâce à l’utilisation conjointe de vapeur et de puissance spirituelle.

Mais afin de rester secrète, cette force utilise comme couverture un théâtre : Le Grand Théâtre Impérial (Dai Teikoku Gekijō). Celui-ci, en plus d’être un théâtre réputé de la ville, est également le centre de commande du Teikoku Kagekidan. De plus, tous les membres de la force sont également membres de la revue du théâtre, revue inspiré par les revues Shochiku et Takarazuka.

Fort de leurs succès, de nouvelles forces d’assauts seront crées à Paris (Sakura Taisen III) ainsi qu’a New York (Sakura Taisen V).

Personnages principaux

Du fait du grand nombre de personnages présents dans cet univers, je découperais cette liste en fonction des groupes.

Teikoku Kagekidan

Ōgami Ichirō

Ōgami Ichirō

Ōgami est un officier de la marine qui intégra le Hanagumi afin de la diriger lors des opérations. La principale raison de son intégration est qu’il a réussi a utiliser un prototype de Kōbu en pleine mer. Il est le personnage incarné par le joueur dans les 4 premiers jeux de la série mais n’a qu’un rôle secondaire dans les animes.

Shingūji Sakura

Shingūji Sakura

Sakura est la fille de Shingūji Kazuma, le héros de la dernière guerre du démon. Elle a donc hérité de sa force spirituelle et fut engagé par le Lieutenant Général Yoneda. Bien qu’apparaissant amicale et ouverte, elle est l’une des femmes les plus forte du Hanagumi. Elle est le personnage féminin le plus mis en avant.

Kanzaki Sumire

Kanzaki Sumire

Sumire est une actrice talentueuse mais extrêmement égoïste, du fait de son enfance. Elle fait partie du clan des Kanzaki, un clan très puissant dans l’industrie, qui, par ailleurs, fabrique les Kōbus. Elle se dispute souvent avec Kanna. Mais malgré cela, c’est une très bonne pilote.

Maria Tachibana

Maria Tachibana

Maria est une vétéran de la révolution russe. Elle est la seule femme à avoir eu une formation militaire avant son entrée au Hanagumi. De ce fait, elle fut la meneuse du groupe avant l’arrivée d’Ōgami. Elle a un caractère très strict et est très froide émotionnellement (même si, suite a l’arrivé d’Ōgami, elle s’est un peu plus ouverte aux autres).

Iris Chateaubriand

Iris Chateaubriand

Iris est une jeune fille d’une dizaine d’années d’origine française et née dans une famille aristocratique. Elle est souvent accompagnée de sa peluche Jean-Paul. Elle souhaite se marier avec Ōgami lors de ses 20 ans. Du fait de son jeune âge, elle ne manipule aucune arme. Par contre, elle a la capacité de guérir les blessures.

Li Kohran

Li Kohran

Kohran est chinoise. Ses parents furent tués et elle fut l’unique survivante lors de l’incendie de son village. Elle est toujours joyeuse et enjoué. Elle adore travailler sur les Kōbus et inventer de nouvelles choses. Malheureusement, la plupart de ses inventions finissent toujours par exploser, et parfois, c’est Ōgami qui en fait les frais.

Kirishima Kanna

Kirishima Kanna

Kanna est très garçon manqué et est une spécialiste des arts martiaux (principalement le karaté). Du fait de sa constitution, elle est le bras musclé de la division. Et elle se chamaille souvent avec Sumire.

Soletta Orihime

Soletta Orihime

Apparue à partir de Sakura Taisen II, Orihime est une très belle femme ayant des origines italiennes et japonaises. Elle a, à son arrivée, de très bonnes relations avec les membres de la division sauf avec Ōgami. Ceci est du au fait que son père, d’origine japonaise, l’ai abandonnée et lui a fait perdre confiance envers les hommes japonais.

Reni Milchstraße

Reni Milchstraße

Reni est une fille (bien qu’au départ, on le prenne pour un garçon) allemande issu d’un programme ayant pour objectif de former des enfants développant une grande force spirituelle. C’est ce qui fait que Reni est, au début, très distante avec les autres.

Lieutenant General Yoneda Ikki

Yoneda Ikki

Il est le commandant du Teikoku Kagekidan ainsi que le gérant du théâtre. Il fut l’un des quatre membres de l’unité anti-kōma (tout comme le père de Sakura), groupe précurseur dans la défense de Tokyo. Il est un grand amateur de sake.

Paris Kagekidan

Erica Fontaine

Erica Fontaine

Âgée de 16 ans, c’est à la fois une combattante, une none et une danseuse de cabaret. Elle est extrêmement maladroite et cause, en général, plus de soucis qu’autre chose lorsqu’elle souhaite aider des gens. Elle est la seule survivante d’un accident ayant couté la vie a ses parents. C’est son pouvoir qui lui permit de rester en vie.

Glycine Bleumer

Glycine Bleumer

Seule héritière de la famille Bleumer, elle est la descendante de grands seigneurs normands. Son caractère est agressif mais est un membre de confiance au sein du Kagekidan. Elle est amie avec Hanabi, qui vit dans le château de la famille Bleumer.

Hanabi Kitaoji

Hanabi Kitaoji

C’est une fille de 18 ans, très calme et timide. Après que son père, le baron Kitaoji Masamichi ait quitté Paris, elle fut recueillie par la famille Bleumer. Elle porte un intérêt certain au Japon du fait qu’elle a passé une grande partie de sa vie en France. Enfin, elle est aquaphobe depuis le décès de son fiancé, noyé dans un accident de bateau, le jour de leur mariage.

Coquelicot

Coquelicot

C’est une orpheline d’origine vietnamienne. Elle fut recueillit, vit et travaille dans le cirque “Circus De Europe”. Elle considère les animaux du cirque comme ses amis, et sourit toujours afin de masquer un sentiment de solitude.

Lobelia Carlini

Lobelia Carlini

Il s’agit d’une voleuse ayant été condamné à cent ans de prison pour tous les crimes qu’elle a commis (environ 80% des crimes de Paris lui sont associés). Elle apparait froide et solitaire afin que personne ne s’approche d’elle, mais cela n’a pas d’effet sur Erica et petit a petit se lie d’amitié pour elle.

New York Kagekidan

Shinjiro Taiga

Shinjiro Taiga

Il s’agit du neveu d’Ōgami. C’est le capitaine du New York Kagekidan. c’est un bosseur et est dévoué à l’esprit du samouraï. Du fait de son âge, comparé à son oncle, il se laisse plus facilement taquiner. Il est très proche de sa mère, un maitre samouraï, et lui envoi souvent des lettres.

Gemini Sunrise

Gemini Sunrise

Gemini est une cow-girl venu du Texas, selon les souhaits de son maitre décédé. Elle est d’un caractère amical et rêveuse et à un grand respect pour la culture japonaise. Elle possède une double personnalité, appelé Geminine, beaucoup plus agressive et qui respecte le code des samouraïs. La seconde personnalité apparaît surtout lorsque Gemini fait une dépression.

Sagiitta Weinberg/Cheiron Archer (version anglaise)

Sagiitta Weinberg/Cheiron Archer

C’est une avocate afro-américaine issu de Harlem et chef d’un gang de motard. Elle est d’un caractère bien trempé et est obstinée par le respect de la loi, à cause du fait qu’elle n’a pas réussi a protéger un ami et celui-ci fut arrêté. Ainsi, elle pense que tout les problèmes ne peuvent se résoudre que grâce à la loi.

Diana Caprice

Diana Caprice

C’est une doctoresse jeune et fragile. Sa force spirituelle est telle qu’elle a affaiblie son corps, déjà très fragile, ce qui l’oblige à utiliser, de temps en temps, une chaise roulante. Elle en est même venu à l’idée qu’elle ne pouvait pas lutter contre ça et qu’il valait mieux attendre la mort. Son pouvoir lui permet de voir quand les personnes et les animaux mourront.

Rikaritta Aries/Rosarita Aries

Rikaritta Aries/Rosarita Aries

C’est une chanteuse, une danseuse et une chasseuse de prime. Elle est très énergique et aime jouer avec les autres. Elle est très perfectionniste et a un énorme appétit. Elle a une belette qu’elle appelle Niko/Niccolo.

Subaru Kujō

Subaru Kujō

Subaru est une ancienne membre de l’éphémère division européenne Hoshigumi. Elle est considéré comme étant un génie et dit ne s’être jamais fait battre, quelque soit la compétition. De fait, elle a un caractère arrogant et voit tout de manière analytique.

Les médias

Sakura Taisen a été décliné sous plusieurs formes. Bien sûr, il y a les jeux vidéos, mais il y a eu aussi des animes, des romans, des drama CD, des comédies musicales, etc…

Les Jeux Vidéo

Sakura Taisen est avant tout une série de jeux vidéo, jeux ayant connu le succès grâce au mélange roman visuel/jeu de drague/jeu de combat tactique ainsi que grâce a ces images, animations et musiques de très bonnes factures .

Et grâce à ce succès, de nombreux jeux virent le jour, et avec différents types de gameplay. Au total, une quinzaine de jeux sont sortis, comprenant des jeux de pachinko, de cartes online, de réflexion,…

Ces jeux seront détailles plus loin.

Les animes

Outre des jeux, la série fut dérivé sous forme de 6 OAV, une série TV et un film.

OAV

6 OAV différents sont sorties :

  • La première série d’OAV, sobrement appelé Sakura Taisen, composé de 4 épisodes, raconte la formation du Teikoku Kagekidan. Le dernier épisode se déroulant au milieu du premier jeu.
  • La deuxième série d’OAV, appelé Sakura Taisen 2, se compose de 6 épisodes. Elle permet de mieux comprendre le fonctionnement du Teikoku Kagekidan et les caractères de chacun des personnages. Ces épisodes se déroulent durant Sakura Taisen I et II. A noter que ces 2 premières séries d’OAV ont été distribués en France en VOST par Manga Distribution.
  • Le troisième OAV (un seul épisode), appelé Sakura Taisen – Su~Mi~Re, est centré sur le personnage de Sumire qui décide de quitter le Teikoku Kagekidan pour retourner auprès de ses parents. Cet OAV est sortie en France en VOST grâce à AK Vidéo et disponible chez Discount Manga.
  • La quatrième série d’OAV, intitulé Sakura Taisen – École de Paris et composé de 3 épisodes, relate la formation du Paris Kagekidan et est un prologue de Sakura Taisen III. Cet série d’OAV est sortie en France en VOST grâce à AK Vidéo.
  • La cinquième série d’OAV, intitulé Sakura Taisen – Le Nouveau Paris et aussi composé de 3 épisodes, relate les évènements qui se sont déroulés après le départ de Ōgami. Il s’agit d’une séquelle de Sakura Taisen III. Cette série n’est jamais sortie en France, mais un fansub peut être trouvé sur le net.
  • Enfin, la dernière série d’OAV, Sakura Taisen: New York NY, composé de 6 épisodes, sont une séquelle à Sakura Taisen V où l’on suit l’évolution du New York Kagekidan. Cette série n’est jamais sortie en France, mais un fansub peut être trouvé sur le net.

Série TV

En marge des OAV, une série TV fut également produite par le studio Madhouse et réalisé par Ryutaro Nakamura (Lain, Ghost in the shell) et Hidetoshi Kaneko (Final Fantasy, Enfer et Paradis). Elle se compose de 25 épisodes et se base sur les évènements du premier jeu. Toutefois, l’histoire est modifié de manière assez significative et est devenu plus sombre dans son ambiance. La série est sortie en VOST/VF en France par Kaze et disponible chez Kaze.

Film

Enfin, un film fut également produit. C’est le studio Production I.G. qui s’occupa de celui-ci. Ce film se place entre Sakura Taisen III et Sakura Taisen IV et suit le parcourt du Teikoku Kagekidan juste avant le retour d’Ōgami de Paris. Le film est sortie en France par Dybex et est disponible via Declic Collection.

Le reste

Parmis les autres déclinaisons de la franchise, Sakura Taisen fut également sous forme de light novels et de mangas. On compte 6 light novels, 3 sont écrits par Akahori Satoru et 3 par Kawasaki Hiroyuki. Un manga fut écrit par Ouji Hiroi et publié entre 2003 et 2009. Il se compose d’une première partie de 9 tomes publié de 2002 à 2008 et d’une seconde partie, en cours, débuté en 2009. L’histoire se base sur le premier Sakura Taisen. Un second manga, en 4 tomes, et dessiné par Okutani Kahiro, Miyako Nami Minato et Masaichi Kyuu fut également publié.

La série fut aussi disponible sous forme de drama CD (une histoire joué par les doubleurs officiel sur CD audio). Il y eu 6 drama CD. Elle eu également droit a plusieurs émissions de radio dédiés.

De 1997 à 2006 avait également lieu, généralement en Août, une comédie musicale dont les personnages de Sakura Taisen étaient joués par les comédiens de doublages officiels (les Kayo Show et Super Kayo Show). Une partie de ses représentations sont visible dans certains jeux/animes. De même, de 2001 à 2006 été joué une représentation spéciale célébrant la nouvelle année. Des concerts live ont également eux lieux dès 1998, mais la majorités ont eux lieux à partir de 2007, pour prendre la suite des comédies musicales.

La série a également eu droit à ses propres pachinkos de marque Aruze pour le premier et de marque Sammy pour les suivants. Le dernier modèle est sorti début 2011.

Les Jeux en détail

Sakura Taisen

Sakura Taisen

Premier jeu de la série, il est celui qui posa les bases du gameplay de la série. A savoir, un mélange de roman visuel, de jeu de drague et de combat tactique.

Il est d’abord sorti sur Saturn en 1996, puis fut réédité en 2000 sur Dreamcast et PC. En 2003, un remake – sous-titré Atsuki Chishio Ni, utilisant le moteur de Sakura Taisen 3/4, voit le jour sur PS2. Enfin, il est adapté en 2006 sur PSP et en 2007 sur téléphones i-mode.

Vous jouez le rôle de Ichiro Ōgami, jeune officier de la marine japonaise qui se retrouve transféré au Teikoku Kagekidan afin de former au combat les membres de cette unité de défense. Mais vous êtes surtout étonné au début de finalement vous retrouver au milieu d’une troupe de théâtre, composé uniquement de femmes, et occupant le poste de poinçonneur des tickets d’entrée. Vous apprendrez finalement que ce théâtre est juste une couverture et est, en fait, le centre de commandement de la division.

Le jeu est découpé en épisodes, épisodes ayant en général une structure identique (10 épisodes répartis sur 2 disques).

Interface de dialogue

La première partie d’un épisode correspond à la phase roman visuel/jeu de drague, avec parfois des moments ou vous pouvez déplacer votre personnage à l’intérieur du théâtre et ce, pendant une certaine durée. Cette phase est donc principalement faite de dialogue et certaines questions vous seront posés via un système appelé LIPS. En fonction des choix que vous ferrait (ou ne ferrait pas), vous développerai alors une certaine relation avec une des protagoniste.

La seconde partie est la partie combat tactique. Celle-ci se déroule sur une zone de combat en 3D isométrique en tour par tour. Les commandes sont assez facile a comprendre et les combats ne sont pas très difficile, si vous avez, un tant soit peu, un peu de sens tactique. A noter que les caractéristiques de vos personnages évolue en fonction de votre relation avec les membres de la division.

Enfin, une fois le combat terminé et après quelques dialogues, vous aurez droit a une vidéo résumant l’épisode à venir, à la manière d’un anime.

A noter que le jeu comporte 6 fins différentes (une par protagoniste).

Sakura Taisen II

Sakura Taisen 2

Sakura Taisen 2 est sorti en 1998 sur Saturn puis en 2000 sur Dreamcast, 2001 sur PC et enfin 2006 sur PSP.

L’histoire se situe juste quelques mois après la fin du premier épisode et voit l’arrivé d’une nouvelle équipe de démons qui veulent encore détruire Tokyo et prendre le pouvoir.

Cet épisode accueille 2 personnage supplémentaire : Reni et Orihime (ce qui porte le total à 8 protagonistes… et donc 8 fins différentes). Il est également plus long avec ses 12 chapitres (répartis sur 3 disques).

Combat dans ST I & II

Il apporte peu de changement de gameplay par rapport au premier. Le système LIPS a très peu changé, ajoutant sur certains dialogues l’apparition ou le changement de réponse après un certain temps. Par contre, le nombre de mini jeux, présent dans le jeu a été augmenté.

Le système de combat lui aussi évolue très peu. Il utilise toujours la vue 3D isométrique en tour par tour. L’ajout notable est la possibilité d’avoir des attaques combinées si 2 personnages sont placés de chaque coté d’un ennemi, causant plus de dommages.

Sakura Taisen III

Sakura Taisen 3

Sakura Taisen 3 est sorti en 2001 sur Dreamcast, puis sur PC en 2003 et sur PS2 en 2005. Il a été développé en collaboration avec Overworks (ancien Sega AM7).

Cette fois-ci, l’histoire se déroule à Paris, ou Ōgami est envoyé afin de former une nouvelle division : Paris Kagekidan. Et qui dit changement de lieu, dit changement d’équipe (cf. personnages). On se retrouve donc avec 5 nouveaux personnages, donc certains peuvent facilement être lié a un personnage des épisodes précédents, au niveau du caractère. Il y a 11 épisodes, répartis sur 3 GD-ROM.

Au niveau du jeu, celui-ci garde toujours la même structure en épisodes. La partie roman visuel contient maintenant de meilleurs graphismes (meilleure résolution) et sont maintenant en plein écran. Les phases de déplacement libre sont maintenant en 3D, et le système LIPS a également été légèrement amélioré ajoutant de nouveaux systèmes de réponse.

Combat dans ST III

Le gros changement vient de la partie combat. Celle-ci a été en grande partie remaniée. Elle est maintenant en 3D temps réel et n’est plus constitué d’une grille, vous êtes libre de vos mouvements. Ensuite, bien que toujours en tour par tour, le nombre d’action possible par tour est maintenant défini grâce à une jauge d’action constitué de blocs (contrairement à la limite de 2 actions par tour des 2 premiers Sakura Taisen). En fonction des actions que l’on fait, on consomme plus ou moins de blocs d’actions. Ce qui permet d’effectuer, par exemple, plusieurs attaques simple avant de se déplacer. Enfin, le menu utilisé dans les 2 premiers Sakura Taisen a été remplacé par un système simplifié où chaque bouton correspond à un type d’action défini.

Enfin, Deamcast oblige, cet épisode bénéficie des VMU de la Deamcast et les utilisent afin de diffuser divers petits messages en cours de jeu et donne également la possibilité d’installer un jeu sur la VMU.

Sakura Taisen IV

Sakura Taisen 4

Sakura Taisen IV est sorti en 2002 sur Dreamcast et en 2005 sur PC. A noter qu’à l’origine, il fut annoncé que cet épisode était le dernier à sortir.

On retourne, dans cet épisode, à Tokyo afin de prendre à nouveau les rênes du Teikoku Kagekidan. On retrouve donc les personnages des 2 premiers épisodes. Mais comme le laisse supposer la jaquette, l’équipe de Paris viendra aussi vous aider, ce qui porte à 13 le nombre de protagonistes de cet épisode.

Comparé à Sakura Taisen 3, le gameplay n’a pas changé, les phases de drague et de combat reposant sur le même système.

Par contre, niveau contenu, celui-ci est extrêmement réduit comparé aux autres épisodes : 3 épisodes uniquement (d’où l’unique GD-ROM) et un seul mini-jeu. On a donc une durée de vie trois à quatre fois moindre comparé aux épisodes précédents.

Sakura Taisen V

Sakura Taisen 5

Cet épisode, dernier en date de la série principale, est sorti en 2005 sur PS2 puis est ressorti en 2010 sur PS2 et Wii aux USA et en Europe (en anglais uniquement), ce qui est une première pour la série.

Dans cet épisode, on ne suit plus Ōgami mais Shinjiro Taiga, son neveu, envoyé a New York afin de diriger une autre unité de combat. Et donc, comme pour Sakura Taisen III, tout le cast a changé avec 5 nouvelles filles à séduire et diriger.

Au niveau de la partie dialogue, peu de changement. Le seul véritable ajout est un nouveau type de réponse demandant d’enchainer les actions au stick (une sorte de QTE).

Combats dans Sakura Taisen V

Pour les combats, plusieurs modifications. Par exemple, on peut maintenant combattre dans les airs grâce à de nouveaux méchas. Ensuite, les attaques combinés sont possibles. Il suffit alors d’intercaler les ennemis entre deux personnages et si l’attaque combiné est possible, un “tube” bleu apparait entre les 2 personnages. Les arènes sont également découpées en plusieurs zones reliées par des points de liaison. Au final, les combats se trouvent êtres beaucoup plus stratégiques que dans les épisodes précédents.

Autres jeux

Hanagumi Taisen Columns

Hanagumi Taisen Columns 2

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une adaptation du jeu Columns dans l’univers de Sakura Taisen. Il est sortie en 1997 sur Saturn. Une suite est sortie en 2000 sur Dreamcast. Pour ceux qui ne connaissent pas Columns, il s’agit d’un puzzle game ou des blocs de 3 gemmes alignés verticalement descendent de l’écran. Le but étant de créer des ligne horizontales/verticales/diagonales de 3 gemmes de même couleur (ou plus), sachant que vous ne pouvais modifier que l’ordre des gemmes et pas l’orientation.

Ecran de jeu

Cette version de Columns propose quelques différences. La première chose est une barre de ki qui se rempli au fur et à mesure que vous détruisez des gemmes. Une fois rempli, vous pouvez lancer une attaque, supprimer des lignes de blocs ou conserver votre ki afin d’avoir une attaque/défense plus puissante au prochain niveau.

L’autre chose, présente dans la suite, est un mode de jeu intégrant un système de dialogue typique de Sakura Taisen et où vos choix influenceront sur la puissance de votre personnage/adversaire. Dans le premier jeu, il s’agit d’un simple mode ou vous êtes libre de parcourir le théâtre afin de trouver des personnes à combattre.

Au final, c’est un jeu que peuvent apprécier les fans de Columns. Mais pour les fans de ST, celui-ci n’apporte que peu de chose.

Sakura Taisen Monogatari – Mysterious Paris

Sakura Taisen Monogatari – Mysterious Paris

Ce jeu est sorti en 2004 sur PS2. Il fait parti du Sakura Taisen World Project.

Dans ce jeu, on joue le rôle de Kojiro Akechi, détective venu à Paris afin de voir la première représentation de sa sœur Miki au cabaret “Les Chattes Noires”, le même que celui servant de couverture au Paris Kagekidan dans Sakura Taisen III. Toutefois, a peine arrivé, la colocataire de Miki disparaît et celui-ci se met alors à sa recherche à travers Paris.

Ecran de jeu

Cette fois-ci, le jeu prend la forme d’un jeu d’aventure/détective. Il s’agit donc de discuter avec divers personnages, de trouver des objets/indices et de faire des comparaisons afin de réussir à percer le mystère de la disparition. C’est un pur jeu d’aventure japonais dans lequel les discussions prennent une part très importante du jeu et nécessite donc une bonne connaissance du japonais. Il contient également son lot de mini-jeux.

A noter qu’il s’agit du premier jeu Sakura Taisen n’ayant pas eu de sortie sur machines Sega (Sega ayant décidé d’arrêter la production de consoles après l’échec de la Dreamcast)

Sakura Taisen V Episode 0

Sakura Taisen V Episode 0

Sorti en 2004 sur PS2, il s’agit d’un prologue au futur Sakura Taisen V où l’on suit Gemini Sunrise dans sa traversé des USA afin de rejoindre New York, ville où se trouvera le nouveau Kagekidan que Gemini intègrera.

En plein combat

Cette fois-ci, il s’agit d’un beat theam up en 3D. On dirige donc Gemini sur son cheval Rally qui dégomme du mecha à tout va dans des environnements en 3D. Ces phases de combats sont entrecoupés de phases de dialogues typique de la série mais qui sont, ici, beaucoup plus secondaire dans le déroulement du jeu, et plus courtes comparé aux autres jeux. La 3D est assez simpliste et divers problèmes plombe le jeu, tel que du clipping, des soucis de collisions, un maniabilité pas top, …

Dramatic Dungeon Sakura Taisen ~Kimi aru ga tame~

Il s’agit d’un jeu de type “Donjon mystère / Fushigi no Dungeon” sorti sur DS en 2008. On dirige les équipes de Tokyo, Paris ou New York afin de comprendre pourquoi Jeanne d’Arc est réapparu 500 après sa mort et pourquoi elle transforme les rues des villes en labyrinthe remplis de monstres. Ce jeu mélange les classiques phases de type visual novel à des phases d’exploration dans des donjons générés aléatoirement. Il inclus également un mode multijoueur, jusqu’à 4 joueur, qui place les équipes dans un donjon généré aléatoirement et où l’objectif est de sortir le premier du donjon.

Sakura Taisen GB

Sorti en 2000 sur Game Boy Color, on retrouve dans la peau d’une recrue devant gérer pendant un mois l’équipe du Teikoku. On traverse des phases de dialogue, de combats et d’entrainements à base de menus et des rondes.

Sakura Taisen GB2

Sorti en 2001, toujours sur Game Boy Color, on se retrouve, cette fois ci, dans une sorte de RPG/dungeon crawler où l’on dirige un Kobou, accompagné d’une des héroïne du jeu. L’aventure est ponctué de phases de dialogues classiques et de combats aléatoires au tour par tour.

Sakura Taisen Online

Sakura Taisen Online est une compilation de jeux, sortie en 2001 sur Dreamcast, se jouant exclusivement en ligne. Elle était déclinée en 2 versions : une Paris et une Tokyo/Teito. Les jeux disponibles sont le poker, le mah-jong, le Hanafuda et le Daifugou. Malheureusement, les serveurs de jeu étant fermés depuis plusieurs années, il est maintenant impossible de jouer à ces jeux.

Sakura Taisen Kinematron Hanagumi Mail

Ici, ce n’est pas un jeu mais un logiciel, sortie en 2000 sur Dreamcast, servant à envoyer des mails aux autres utilisateurs de ce logiciel ou utilisant Dream Flyer, Le tout avec une interface ressemblant au Kinematron. Les serveurs de mails étant fermés depuis un moment, cette application n’est plus utilisable actuellement.

Jissen Pachinko Hisshouhou! CR Sakura Taisen

Sorti sur PS2 en 2007, il s’agit, comme son nom l’indique, d’un jeu de Pachinko basé sur l’univers de Sakura Taisen.

Ogami Ichiro Funtouki ~Sakura Taisen Kayou Show “Benitokage” Yori~

Pas beaucoup d’info sur ce jeu sorti en 2000 sur Dreamcast. Contient des extraits issus des spectacles musicaux Sakura Taisen ainsi que des mini-jeux.

Sakura Taisen Jouki Radio Show

Fan-disc sorti sur Saturn en 1997, il s’agit principalement d’un show avec les différents doubleurs. Il contient des vidéos (carte de décodage vidéo recommandé), des mini-jeux, des interviews, etc…

Sakura Taisen Hanagumi Tsuushin

Il s’agit encore d’un autre fan-disc , sorti sur Saturn en 1997. Il contient également des vidéos et diverses information, ainsi qu’une sorte de mini quête, le tout sous la forme d’un journal papier.

Sakura Taisen Teigeki Graph

Encore un fan-disn sorti sur Saturn en 1998. Celui-ci contient des images et clip vidéos en basse définition (plus basse que sur les 2 précédents disques), ainsi que quelques mini-jeux.

Éditions limités/Collectors

Du fait de la popularité des jeux, il était logique que des éditions limités des jeux voient le jour. Je vais donc essayer de lister une partie de ces pièces de collection.

  • Dreamcast “Sakura Taisen” : Il s’agit d’une version limité de la Dreamcast, sortie en 2000, contenant une console, une manette et un VMU rose, ainsi qu’un logiciel de mail et Dream Passeport v3.0 mais stylisé Sakura Taisen. Enfin, une démo de Sakura Taisen 3 est également inclus.
  • Game Boy Color Sakura Taisen : Il s’agit d’une Game Boy Color en édition limitée avec une coque rose transparente.
  • Sakura Taisen Chronicle Box : Contient un chronicle book, 10 cartes postales, 5 posters, un petit livret sous forme de journal, une statuette de koubu sculté dans du plexiglas avec support lumineux, un strap, une carte de tokyo et une carte de paris
  • Sakura Taisen 1 à 3 Memorial pack : Il s’agit de 3 boîtes contenant un des jeu ainsi qu’un accessoire bonus : un calendrier perpétuel pour le 1, un DVD contenant des interview, des pubs,… pour le 2 et un cadre musical avec cartes interchangeable pour le 3
  • Sakura Taisen Complete Box : Un coffret syle livre réunissant les 4 Sakura Taisen Dreamcast (soit une dizaine de GD-ROM)
  • Sakura Taisen Limited box (Saturn) : Contient le jeu ainsi qu’une souris pour Saturn.
  • Sakura Taisen 1 à 4 Limited box (Dreamcast) : Il s’agit de 5 boîtes contenant un des jeu ainsi qu’un accessoire bonus : une VMU rose pour le 1, un rumble pack rose pour le 2, une boîte à musique pour le 3A, une VMU imitation bois pour le 3B et des médaillons et un strap pour le 4.
  • Sakura Taisen V Showtime box : Contient le jeu, un t-shirt, un badge, un tapis de souris, un artbook, un casque audio et une manette PS2 Hori
  • Dramatic Dungeon Sakura Taisen All Star box : Contient le jeu, une sacoche pour DS Lite avec les logos des différentes forces et différents autocollants pour DS.
  • Sakura Taisen Online Paris/Teito Limited Edition : Contient le jeu et une horloge pour la version Paris et un clavier pour Dreamcast rose pour l’édition Teito
  • Sakura Taisen: Atsuki Chishioni Limited Edition : Contient le jeu, un DVD, une montre gousse et un cadre
  • Sakura Taisen GB Pocket Sakura Pack : Contient le jeu ainsi qu’un Pocket Sakura (sorte de Tamagochi)
  • Sakura Taisen GB2 Limited Edition : Contient le jeu, une sacoche pour GB Color et des trading cards

Je dois en oublier d’autres mais je pense que les principaux sont là !

Traductions / Aides aux jeux

Enfin, si vous souhaitez vous lancer dans les jeux de la série mais ne comprenez pas un mot de japonais (mais comprenez quand même l’anglais) ? Voici diverses traductions et aides pour vous aider à comprendre l’histoire/les jeux. La majorité de ces aides viennent de GameFaqs.

Sources : Je me suis principalement servi des différents articles présent sur Wikipedia (principalement l’article anglais et japonais), de divers tests disponibles sur le net (principalement sur Consoles Fan et Segagaga Domain) et de mon expérience personnelle sur les jeux.