Contrairement au jour précédent, il ne pleut plus. On se lève donc, de nouveau, à 6h45 pour prendre le train a la gare de Ueno à 9h20, direction Nikko.

Nous arrivons à Nikko vers 11h (après un changement à Utsunomiya) et, à l’inverse de la grande majorité des touristes, nous ne remontons pas la ville par son artère principale mais en passant par de petites rues adjacentes. Et après environ 30min, nous retrouvons la route principale et arrivons au pont Shinkyô, un pont sacré.

Nous prenons alors la direction du sanctuaire Takinoo, un sanctuaire inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO (comme la majorité des temples et sanctuaires de Nikko), mais comme celui-ci est excentré par rapport aux autres, il y a très peu de touriste et y règne donc un grand calme.

Nous rebroussons ensuite chemin et empruntons un autre itinéraire et arrivons dans le quartier de Yasukawacho, à l’est des principaux temples de la ville, vers 13h30. Vu l’heure, nous recherchons un endroit pour manger et on jette notre dévolu sur un petit restaurant/café : le Bell Café. Celui-ci est vide mais la nourriture servie est de très bonne facture.

Le repas fini, vers 15h, nous nous rendons au sanctuaire Futarasan. Le bâtiment principal est en rénovation mais nous pouvons voir les extérieurs.

Puis, vers 15h30, direction le Toshô-gû, la principale attraction de la ville. Il s’agit d’un sanctuaire dédié au premier shogun de l’ère Edo : Ieyasu Tokugawa. Un sanctuaire richement décoré.

Vers 17h, nous retournons vers la gare en passant par l’avenue principale, et a petite allure, car le prochain train que l’on pourra prendre ne partira qu’a 18h15.

Nous sommes arrivé à Asakusa vers 20h30 et, comme les autres jours, avons pris de quoi manger au konbini du coin avant de s’endormir vers 23h.