KOKIA, de son vrai nom Akiko Yoshida (吉田 亜紀子), est une artiste japonaise, chanteuse et auteur-compositeur, née le 22 Juli 1976 à Tokyo dont le style musical se rapproche habituellement d’un mélange de musique pop japonaise et de musique lyrique. Elle est la petite soeur de la violoniste Kyoko Yoshida.

KOKIA est comme beaucoup de japonais initiée à la musique très tôt, notamment le piano et le violon. Elle rejoint la Summer Music School aux U.S.A. bis 10 puis à 14 Jahre, et améliore son anglais. C’est notamment grâce à ces expériences qu’elle acquiert la certitude qu’il est possible de toucher les gens grâce à la musique et les chansons, et ce même si ce n’est pas dans le même langage.

Diplômée de la Toho Gakuen, le prestigieux conservatoire de musique de Tokyo, dans la section opéra, c’est dans le registre lyrique qu’elle se distingue, pour ses qualités vocales.

Sa première expérience professionnelle se déroule alors qu’elle est encore à l’université, grâce à un ami qui fait parvenir une demo tape à plusieurs maisons de disques. C’est Toshifumi Hinata chez Pony Canyon qui décèle le premier son potentiel et décide très vite de lui faire faire ses débuts sur le label, sur la bande originale du jeu vidéo Tail Concerto, en avril 1998. C’est le début de sa carrière.

Développant très vite un univers musical bien à elle, KOKIA à également sa façon propre de se mettre en scène. Chantant souvent pied nus (même en concert, comme ce fut le cas lors de son premier passage européen à Paris en 2006) et habillée de vêtements simples, souvent d’amples robes blanches sans fioritures, KOKIA semble parvenir à maintenir son style propre sans se laisser influencer par les modes de la production pop japonaise. Quand à ses performance vocales, elles lui ont souvent permis de s’attirer les faveurs des annonceurs pour la promotion de films, anime, ou publicité. (Quelle : Wikipedia)

Was, c’est surtout une voix. Une voix magnifique, douce, légère comme du cristal. Je l’ai principalement découverte grâce au film Origine, dont la BO contient 2 titres de Kokia. Et la qualité et beauté de ces titres (“Chowa otowith reflectionme donne toujours des frissons) m’ontforcéa acheter d’abord Aigakikoeru (lors d’une convention à Cannes), puis par la suite Pearl. Et je n’est pas été déçu. Sa voix et toutes les musiques de ces albums sont très agréable a écouter, voir limite envoutant ^^. Mehr, elle a composé plusieurs de ses titres, qu’elle chante parfois en concert accompagné d’un piano. Et comme je pense qu’un extrait vaut plus qu’un long discours (bon,c’est aussi que j’ai souvent du mal a décrire ce que j’aime ^^) et pour vous prouver la qualité de ses musiques, vous pouvez écouter le titreTime to say goodbye” auf deezer (Si la musique ne se lance pas, recherchez Kokia).

Si vous voulez découvrir encore plus Kokia, je ne peux que vous conseiller ces 2 CD :

  • Pearl : il s’agit de son Best-of, contenant les meilleurs titres de Kokia (dont les 2 titres utilisés pour le film du stodio Gonzo : Origine). Dispo sur CD Japan
  • AigakikoeruListen for the Love : Il s’agit du dernier album de Kokia. C’est également le premier a sortir en France sous un label Français (Wasabi Records). Dispo chez Wasabi Records